Morihei UESHIBA O Sensei, créateur de l’Aikido

https://www.itaf-international.org/shoshin-cdn/images/sensei/01-sensei-08.jpg

Maître Morihei UESHIBA, né en 1883 et décédé en 1969, est le créateur de l’AIKIDO dont les techniques les plus anciennes remontent à plus de sept cents ans.

Aikido

L’aikido se compose de techniques avec armes et à mains nues utilisant la force de l’adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Ces techniques visent non pas à vaincre l’adversaire, mais à réduire sa tentative d’agression à néant. L’aikido peut être considéré comme la concrétisation du concept de légitime défense : une réaction proportionnée et immédiate à une agression. En fait, dans l’esprit de l’aikido, il n’y a pas de combat, puisque celui-ci se termine au moment même où il commence. Conformément à cette logique, il n’existe pas de compétition d’aikido

Le terme aikido est composé de trois kanjis signifiant :
ai : du verbe au, concorder ; harmonie
ki : énergie
do : la voie.

Aikido peut donc se traduire par la voie de la concordance des énergies.

Pratique martiale dégagée de l’aspect compétition qui garde un enracinement réel dans la tradition japonaise. L’ aikido procure un parfait équilibre du corps et de l’esprit en imposant une discipline morale et physique, héritage du Budo.

https://www.itaf-international.org/shoshin-cdn/images/sensei/01-sensei-01.jpg

Morihei UESHIBA O Sensei

Il est nécessaire en Aikido, d’avoir un esprit à servir la paix de l’humanité, et non pas un esprit à vouloir être fort et vaincre un adversaire. Il n’y a ni adversaire , ni ennemi dans le vrai Budo. Le vrai budo ne connaît pas la défaite. Ne jamais se battre pour ne pas être battu. — O’Sensei Morihei UESHIBA

Les racines de l’Aikido

Au 11 ème siècleSaburo Minamoto no Yoshimitsu, descendant de la famille impériale Seiwa s’intéressera aux effets des coups, des prises, des clefs les plus dévastateurs sur les différentes parties du corps. Couplant ses talents martiaux avec son don pour la musique et un grand sens du rythme, il mit à jour les principes de l’harmonie Aiki.

Le clan Takeda

Le fils aîné de Yoshimitsu, Yoshikiyo s’établit dans le village de Takeda (préfecture de Yamanashi) et fonda le clan Takeda. Les techniques martiales furent transmises secrètement de génération en génération. Le Daimyo du clan le plus célèbre fut Takeda Shingen, défait par le futur Shogun Tokugawa au 16ème siècle lors de la réunification.

Le clan Aizu

Les rescapés du clan Takeda intégrèrent le clan Aizu. De cette fusion émergea un nouvel art l’O-shiki-uchi ou ” techniques dans le palais “. Ironie du sort les bushi du clan étaient tellement réputés qu’ils formèrent la garde personnelle de la famille Tokugawa. Le clan pris aussi le parti du shogun durant la restauration Meiji.

Sokaku Takeda et le e Daito-ryu entre dans le 20ème siècle

Héritier de cette tradition, Sokaku Takeda peut être considéré comme le dernier des Bushi. Il permis la survie de son art par son enseignement, le sortant du secret.

Sokaku Takeda étudia de nombreux arts martiaux et apporta une synthèse de ses connaissances en établissant un programme d’enseignement. Il classifia les techniques et intégra de nouveaux éléments.

https://www.itaf-international.org/shoshin-cdn/images/sensei/01-sensei-09.jpg

Les techniques d’armes : Kenjutsu (sabre), Gotenjutsu (combat dans les palais), Sojutsu (lance), Tessenjutsu (éventail de guerre), Bojutsu (bâton), Toraejutsu (liens de corde) …

Tai-jutsu (techniques à mains nues) : Jujutsu (atemi, projections …), Aïkinojutsu (techniques utilisant l’Aiki), Aïkijujutsu (combinaison des 2 systèmes)

Il enseigna durant de nombreux voyages dans les milieux militaire, policier et aristocratique. Plusieurs de ses élèves reçurent l’autorisation d’enseigner à leur tour, le plus célèbre d’entre eux restera Maître Morihei Ueshiba.

O’Sensei - Maître Morihei Ueshiba (1883 - 1969)

Maître Morihei Ueshiba est né de Yokoru et Yoki Ueshiba le 14 Décembre 1883 à Tanabe au Japon. C’était un enfant de faible constitution et souvent malade, mais très intelligent. Il étudie le chinois et la religion Bouddhiste sous la direction d’un prêtre Zen. Il porte un intérêt marqué à la prière et la méditation. Pour se renforcer physiquement, son père le pousse à pratiquer le Sumo et la natation dès l’âge de 10 ans.

En 1901, il part à Tokyo, où il ouvre une librairie papeterie. Il étudie le Ju-Jutsu au Kito-ryu, et le Ken-Jutsu au Shinkage-ryu. De nouveau malade, il retourne à Tanabe. Quelques temps plus tard, il épouse Itogawa Hatsu. A 20 ans, il s’engage dans l’infanterie, où il apprend le combat à la baïonnette. Il quitte l’armée en 1906. En 1910, le gouvernement japonais lance un projet pour repeupler Hokkaido. Maître Ueshiba décide de partir en 1912 avec sa famille et un groupe de 80 personnes. Ils fondent la ville de Shirataki.

Les rencontres

La vie est très dure, l’hiver très long, les récoltes mauvaises. Mais la détermination de Maître Ueshiba motive les colons. C’est à cette époque que Maître Ueshiba rencontre Sokaku Takeda, Maître de l’école Daito de Jujutsu. Ueshiba Sensei l’invite à rester chez lui pour qu’il lui enseigne son art.En 1919, il apprend que son père est gravement malade. Il abandonne ses terres à Maître Takeda et part pour Tanabe. En route, il entend parler de Onisaboro Deguchi, un grand maître spirituel de la secte Shinto Omoto Kyo se trouvant à Ayabe , près de Tokyo. Maître Ueshiba décide de lui rendre visite. Arrivé à Tanabe, il apprend que son père est mort depuis 4 jours. Très peiné, il passe de longs mois à méditer et à prier. Il décide de s’installer avec sa famille à Ayabe et entre dans la secte Omoto Kyo.

Il ouvre le dojo “Ueshiba Juku” pour les adeptes de la secte. Il y développe sa propre idée du Budo. Sa notoriété grandit, et en 1923, il appelle son art Aiki-Bujutsu. Pendant cet période, il aura souvent la visite de Maître Takeda. En 1924, il décide de suivre Maître Degushi en Mongolie pour fonder une communauté utopiste, centre spirituel pour l’amour et la fraternité universelle, selon les principes de l’Omoto Kyo. Six mois plus tard, après d’innombrables difficultés, le gouvernement chinois les fait emprisonner. Ils évitèrent d’être fusillés grâce à l’intervention du gouvernement japonais.

La création de l’Aikido

De retour au Japon, Maitre Ueshiba reprend son entrainement, développant son art, connu sous le nom de “Ueshiba Aiki-jutsu”. Sa réputation s’étend à travers tout le Japon. De grands Maitres d’Art Martiaux viennent le voir pour le défier. Jigoro Kano, le fondateur du Judo, envoie ses meilleurs élèves étudier l’art martial qui deviendra “Aikido” en 1942. Il est invité à faire de nombreuses démonstrations dans tout le Japon, et entre autres, devant la famille impériale. Il donne des cours à l’académie de police militaire.

https://www.itaf-international.org/shoshin-cdn/images/sensei/01-sensei-06.jpg

Début de la guerre au Japon, Maitre Ueshiba part à Iwama près de Tokyo. Il y pratique l’agriculture, et ouvre un dojo, Ibaraki Dojo, aujourd’hui sanctuaire de l’Aikido.En 1948, les américains, qui ont interdit toutes pratiques martiales au Japon, autorisent la reprise de l’enseignement de l’Aikido pour son caractère de Paix et de recherche de vérité. L’Aikikai Foundation est officiellement ouvert le 9 Février, dirigé par Kisshomaru Ueshiba, son troisième fils. Le développement de l’Aikido à travers le monde commence alors. Maitre Tohei, 10ème Dan et pratiquant de la première heure, est envoyé aux Etat-Unis pour enseigner l’Aikido. De nombreux maitres le suivront dans différents pays.

Maitre Ueshiba acquière le titre de O’Sensei et continue à perfectionner l’Aikido. En 1969, Maitre Ueshiba tombe malade. Il meurt le 26 Avril

Takemusu Aikido

Comme le Daito-Ryu, l’Aikido a toujours évolué au cours de son histoire et plusieurs styles sont apparus. Les uchideshi ( élèves proches ) d’O’Sensei reçurent, à différentes périodes, des enseignements correspondants à une forme d’Aikido. A leur tour ils devinrent sensei apportèrent leurs expériences et fondèrent leurs écoles. Leur style reflète l’Aikido d’une époque enrichi du travail et des évolutions de chaque fondateur.

Sources

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aïkido
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sokaku_Takeda
http://fr.wikipedia.org/wiki/Morihei_Ueshiba


Sur le web depuis 2001. V7.0 par F.
Accès Membres